USL - Participation de Dônklam Abalo au « café politique » à Bruxelles.

UNION SOCIALE LIBERALE

Participation de Dônklam Abalo au « café politique » à Bruxelles.

30 Avr 2018   

Participation de Dônklam Abalo au « café politique » à Bruxelles.
La diaspora béninoise à Bruxelles était en contact avec le chargé de communication et de l’information du parti Union sociale libérale, Dônklam Abalo ce samedi 28 avril 2018. Au menu des échanges, le bilan des deux ans de gestion du Président Talon à la tête de l’Etat béninois et les réels mobiles de la création du parti USl. 

 Nous en appelons à un sursaut patriotique pour sauver ce qui peut toujours l’être »,tel est l’appel lancé depuis Bruxelles par la diaspora béninoise qui se dit en avoir marre de la gestion chaotique et suicidaire qui est faite du Bénin depuis l’avènement au pouvoir de l’homme d’affaireS Patrice Talon à l’issue du scrutin présidentiel. Cet appel fait également suite à la tenue de la deuxième rencontre annuelle consacrée au bilan de l’homme au pouvoir au Bénin. Et pour mener à bien les travaux de cette rencontre, les organisateurs ont fait appel aux différentes forces politiques, à toutes les sensibilités du pays afin qu’elles opinent sur cette gestion, deux ans après la prise du pouvoir par Patrice Talon. Dans un langage de vérité comme cela a toujours été leur leitmotiv, ces Béninois de la diaspora ont décrypté cette gestion après deux ans du Président Talon. Et dans l’ensemble, c’est « deux années de gestion catastrophique et dépourvue d’actions sociale pouvant améliorer le quotidien des Béninois qui ne font que se battre quotidiennement pour survivre et même d’assurer les quelques rares repas journaliers ». Au vue donc de ce bilan peu reluisant, les Béninois de la diaspora sont révoltés contre cette gestion et en appellent à un sursaut patriotique afin de sauver ce qui peut toujours l’être dans le pays.

Dônklam Abalo, représentant du parti USL à cette séance d’échange et de bilan a également passé aux peignes fins ces deux ans de gestion du pouvoir par le Chef de l’Etat, Patrice Talon. Pour lui, «  à deux ans de gestion, l’éléphant annoncé est arrivé avec les quatre pieds cassés, les ivoires inexistantes et la trompe endommagée ». Faisant constaté que l’actuel locataire de la Marina a méprisé la diaspora qui apporte pourtant beaucoup à l’économie du Bénin, le chargé de l’information et de la communication a rassuré ces Béninois présents à une nouvelle politique développée au sein du parti USL afin qu’ils contribuent, comme cela se doit, à la construction économique du pays. S’inquiétant de l’avenir de l’USL et surtout de la politique à mettre en place par Sébastien Germain Ajavon, président d’honneur de l’USL, Dônklam Abalo a rassuré la diaspora quant à « ce nouveau-né politique qui a principalement pour l’ambition de se rapprocher du peuple, de comprendre le langage du peuple et de se fondre dans ce peuple afin de mieux s’enquérir de ses réalités pour solutionner les problèmes pouvant surgir de ce milieu ». Cette assurance apportée, il a rassuré de la participation de l’USL à toutes les échéances électorales à commencer par le scrutin législatif de 2019, un premier pas qui déterminera l’avenir de ce parti. 

Restez informés


Rejoignez la communauté et recevez directement dans votre email nos informations en temps réel.