USL - Donklam Abalo: « Nous nous sommes mis ensemble pour porter loin notre voix »

UNION SOCIALE LIBERALE

Donklam Abalo: « Nous nous sommes mis ensemble pour porter loin notre voix »

26 Avr 2018   

Donklam Abalo: « Nous nous sommes mis ensemble pour porter loin notre voix »

Donklam Abalo, responsable en charge de la communication et de l’information de l’Union sociale libérale (USL) était sur la radio DW ce mercredi. Au cours de cet entretien exclusif, il s’est prononcé sur les réels mobiles qui ont conduit à la création, par Sébastien Germain Ajavon, de son parti politique dénommé USL. Il a également clarifié le regroupement ou l’alliance nouée avec les anciens présidents de la république qui ont d’ailleurs opté pour le respect des décisions de la Cour constitutionnelle et le respect des règles démocratiques dans le pays. Nous vous proposons l’intégralité de cet entretien réalisé par nos confrères de la DW-Français.

DW : Que dites-vous au sujet des deux ans de gestion du président Patrice Talon ?

Rien de grand n’a été fait dans notre pays depuis deux ans. Vous auriez compris que la plupart des aspirations ont été trahies et que le président demande encore aux Béninois de patienter ou de garder leur mal en patience pour quelques années encore. Après deux ans, nous n’avons pas assisté à la relance de l’économie, des emplois n’ont pas été créés et c’est important de le marteler. C’est ce que l’USL dénonce fortement.

DW : L’USL est lancée par Sébastien Germain Ajavon, un autre opérateur économique. Est-ce qu’il ferait mieux que Patrice Talon qui est, lui aussi, du même secteur ?

Voyez-vous. Ce n’est pas parce que vous êtes dans la même activité que vous avez les mêmes valeurs. Il faut tenir compte du parcours de chacun. Ce qu’ils ont en commun, Sébastien Germain Ajavon et Patrice Talon, c’est qu’ils sont des opérateurs économiques. Mais chacun sait au Bénin et dans le monde, comment chacun a pu prospérer dans ce qu’il fait dans son secteur d’activité. Voilà donc quelqu’un qui, avec la richesse qu’il a pu accumuler par le fruit de son travail, a développé un mécanisme de redistribution de ses richesses à travers sa fondation. Donc par cette fondation, il a réalisé beaucoup d’œuvres sociales depuis bientôt sept ans aujourd’hui au Bénin. Monsieur Sébastien Germain Ajavon a fait des œuvres sociales dans tout le pays. Avant d’être président de la république, Patrice Talon ne compte pas à son actif des œuvres sociales et ça aussi, on peut vous le dire.

DW : Beaucoup de Béninois s’inquiètent, par ailleurs, de voir un parti naître d’un règlement de compte. Est-ce que Sébastien Germain Ajavon lancerait un parti politique s’il ne s’était pas brouillé avec Patrice Talon pour qui il avait appelé en 2016 à voter au second tour ?

Non. De toutes les façons, Sébastien Germain Ajavon, en étant candidat à l’élection présidentielle est déjà en politique. Et donc, lancer un parti politique, c’est formaliser son existence, son appartenance à la chose politique. Donc, il n’y a pas à dire ou à parler de revanche ou de vengeance. Nous entendons beaucoup de choses, ce genre d’argument ; mais puisque ce n’est pas interdit d’avoir un parti politique, je ne vois pas pourquoi on va parler de vengeance, non, pas du tout.

DW : On a vu qu’aussitôt né, le parti USL est déjà en contact, en coalition avec des anciens présidents Nicéphore Soglo, Boni Yayi qui est le prédécesseur direct de Patrice Talon. Est-ce que cette coalition ne présente pas un risque pour un nouveau parti qui vient de naître ?

Non. Vous ne pensez pas qu’on crée un parti politique pour s’isoler. Lorsque votre maison brûle, vous utilisez toutes les eaux que vous pouvez utiliser. Qu’elle soit usée, boueuse ou qu’elle soit propre, l’essentiel est d’abord d’éteindre le feu. Ils se sont mis ensemble pour constater d’abord qu’il y a conflit d’intérêt dans le pays, pour constater qu’il y a non-respect des décisions de la Cour constitutionnelle. On s’est mis ensemble pour porter loin notre voix. C’est tout.

Restez informés


Rejoignez la communauté et recevez directement dans votre email nos informations en temps réel.