USL - DÉCLARATION DU PARTI U.S.L SUR LES INTIMIDATIONS, ABUS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES

UNION SOCIALE LIBERALE

DÉCLARATION DU PARTI U.S.L SUR LES INTIMIDATIONS, ABUS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES

07 Avr 2019   

DÉCLARATION DU PARTI U.S.L SUR LES INTIMIDATIONS, ABUS ET ARRESTATIONS ARBITRAIRES

La situation politique dans notre pays prend une tournure dramatique ces dernières semaines, en tout cas depuis que le Président Patrice TALON, le Bloc de la Majorité parlementaire (BMP) et les Présidents des institutions, ont décidé de prendre volontairement  en otage le peuple béninois en le privant de la possibilité de faire son libre choix dans les urnes le 28 avril prochain.

Il n’est plus un secret pour personne que le Chef de l’État veut imposer au peuple béninois les quatre-vingt-trois (83) députés de la huitième législature afin d’assouvir son vil dessein de révision opportuniste de la constitution qu’il a tenté en vain sous la 7e législature.

Face à ces actes antidémocratiques d’une autre époque, combattus et vaincus par notre vaillant peuple, les partis politiques de l’opposition ont tout fait pour  satisfaire  aux conditions prévues par les lois liberticides votées par les députés du BMP . Ils ont été dans toutes les concertations de sortie de crise, mais rien n’y fit.

 Le Chef de l’État fonce  tête baissée et exclut les partis politiques de l’opposition de la compétition au profit des seuls partis jumeaux dont il est le géniteur et dont l’accouchement a eu lieu en décembre dernier. 

Les partis politiques de l’opposition ont usé de leurs droits constitutionnels de manifester et de s’exprimer.

 Qu’est-ce que nous observons ces derniers jours ?  

Les militants des partis de l’opposition sont recherchés et arrêtés.

Les militants U.S.L sont traqués, arrêtés et persécutés dans tout le pays, du  Nord au Sud 

Le parti UNION SOCIALE LIBÉRALE élève une vive protestation contre l’état policier qui s’installe au BÉNIN où les droits les plus élémentaires sont bafoués et où s’installe la dictature avec des arrestations arbitraires. Nous prenons la communauté nationale et internationale à témoin des dérives totalitaires du Président TALON et de son clan qui veulent mettre à genoux le peuple béninois pour des intérêts personnels et égoïstes. 

Le Parti Union Sociale Libérale  ne cèdera pas à la tentation de musèlement des partis de l’opposition et participera à toutes les actions citoyennes de résistance afin de reconquérir tous les acquis démocratiques de notre pays depuis la conférence des forces vives de la Nation de février 1990.

Le parti Union Sociale Libérale demande l’arrêt immédiat de toutes les persécutions contre ses coordonnateurs et militants dans toutes les communes du BÉNIN. 


À BAS LE RÉGIME POLICIER DE Patrice TALON ;

À BAS LA DICTATURE

VIVE LA DÉMOCRATIE

VIVE L’U.S.L

VIVE LE BÉNIN


Le Délégué Général

Joël Hervé AJAVON

Restez informés


Rejoignez la communauté et recevez directement dans votre email nos informations en temps réel.