USL - Déclaration de la Diaspora USL

UNION SOCIALE LIBERALE

Déclaration de la Diaspora USL

01 Mai 2019   

Déclaration de la Diaspora USL

Après plusieurs tergiversations et tâtonnements, la Commission Electorale Nationale Autonome ( CENA) a annoncé ses grandes tendances dans la nuit du 30 avril 2019 suite au scrutin marqué par un record historique d’abstention et par furie sans précédent des populations qui a rendu impossible le vote dans la région septentrionale de notre pays. 

Les antennes de la diaspora USL ont accueilli avec grande stupéfaction et indignation les tendances avancées par Emmanuel Tiando, président de la CENA. 

Les chiffres avancés par la CENA sont complètement incohérents, faux, fictifs, truqués et entachés de plusieurs irrégularités qui révèlent que l'institution n’a aucunement rendu compte de la réalité du message de désaveu exprimé par le peuple au cours du scrutin législatif contre le pouvoir de Patrice Talon. 

La Diaspora USL condamne avec sévérité la parodie électorale organisée par Patrice Talon dans le dessein funeste d’instaurer un pouvoir absolu, autoritaire et se scandalise contre les grandes tendances tronquées de la CENA. 

La CENA qui a un rôle plus que déterminant pour le bon fonctionnement de notre démocratie vient de se couvrir d’opprobre et confirmer les suspicions émises en ce qui concerne sa crédibilité depuis le début du processus électoral que la Diaspora USL avait jugé « fourvoyé » et source de crise. 

Par ailleurs, l’omission délibérée de la CENA sur les bulletins nuls massivement enregistrés durant le déshonorant vote du dimanche 28 avril 2019 est expressive des graves irrégularités qui ôtent toute crédibilité et sincérité aux chiffres présentés par Emmanuel Tiando. Cette erreur majeure inconcevable prouve à suffisance que l’institution, qui a pourtant la responsabilité légale et constitutionnelle de jouer sa partition de manière transparente et impartiale, est complice du plan de démolition de notre démocratie dont Patrice Talon et sa clique sont instigateurs. L’attitude des membres de la CENA est une trahison vis-à-vis du peuple. La Diaspora USL se désole que le président de la CENA, Emmanuel Tiando, soit devenu un valet, un instrument aux mains du pouvoir qui le manipule de manière indigne pour aller contre les aspirations du vaillant peuple béninois. 

La Diaspora USL constate avec amertume que le gouvernement de Patrice TALON est à l’origine d’une fuite en avant nocive pour notre démocratie et pour la crédibilité de notre système électif. Il ressort de tout ce qui précède que la Diaspora USL refuse de cautionner ce qui apparait visiblement comme une mascarade d’élection dont le but est d’installer un pouvoir dictatorial. 

En conséquence, elle exhorte les compatriotes béninois à une union sacrée pour la défense des acquis démocratiques. 

La Diaspora USL se félicite de la Résistance amorcée par des figures historiques de la démocratie béninoise, nommément l’amazone, doyenne d’âge de l’Assemblée nationale, Rosine Soglo, et les anciens présidents de la République, Nicéphore Soglo et Boni Yayi. 

Face à la déplorable obstination de Patrice Talon de briser l’ordre constitutionnel et de saccager l’équilibre des institutions démocratiques de notre pays, la Diaspora USL exhorte toutes les Béninoises et les Béninois à se soulever contre l’arbitraire dans une union sacrée pour lutter fortement contre le régime ploutocrate et dictatorial.

Elle invite toutes les forces vives de la nation à user des prérogatives constitutionnelles et historiques pour faire échec à la destruction de notre démocratie acquise après de sacrifices suprêmes. 

Pour finir, la Diaspora USL souhaite bonne fête de travail à tous les travailleurs béninois en ce jour de la célébration et regrette les conditions de travail rendues précaires par le pouvoir antisocial de Talon.


Paris, le 1er mai 2019

Restez informés


Rejoignez la communauté et recevez directement dans votre email nos informations en temps réel.